Articles

Aides de jeu & PDFs : des mises à jour et des nouveautés

Les Aventuriers du Rail; Mémoire 44; SmallWorld; Architectes du Royaume de l’Ouest; Bruxelles 1893; Horreur à Arkham 3e édition; Mû; Rallyman GT; Watson & Holmes

De la bonne Série B

rallyman_box3dDe la bonne Série B

Rallyman

Pour les connaisseurs de Rallyman, un jeu de plateau autour des rallyes automobiles, son créateur et éditeur JC Bouvier propose une nouvelle série de figurines en métal. Après une première série qui comprenait des WRC plus récentes (la Fiesta WRC, la Mini WRC, la DS3 WRC la Subaru Impreza WRC et la Polo WRC), cette nouvelle production propose des voitures mythiques des années 1984-86 : la Peugeot 205 turbo 16 Evo.2, la Renault Maxi 5 Turbo, la Lancia O37, l’Audi Quattro A2 et la Porsche 911 SC RS.

En 2014, j’avais eu l’occasion et le plaisir de peindre la première série (voir l’article « Une DS et les autres »). Trois ans plus tard, je reviens sur Rallyman pour cinq nouvelles figurines à l’échelle Z (1:220). Mais cette fois-ci, j’étais « armé » d’une loupe portative. Aie-je fait un meilleur ouvrage cette fois-ci ?

La Série B de mon enfance.

Tout de suite, malgré la précision recherchée, je n’ai vraiment pas la main légère et je n’ai pas su pratiquer un travail pointilleux. Certes les figurines sont très petites, mais pour chaque figurine, il m’a fallu plus d’une heure et demie de travail, une concentration extrême et une lenteur dans les mouvement très fatigante. Bref, je ne suis pas doué pour ce travail de minutie.

La base

Pour commencer les figurines en métal furent lavées puis sous-couchées en White Skull. Après avoir recherché les livrées de ces bolides, il est clair que la couleur dominante est le blanc. Je remet donc un aplat de blanc : le G01 de Prince August, l’occasion de tester cette peinture après des années de déception avec le White Skull / White Scar de Game Workshop, qui sèche trop vite, se révèle peu couvrant et pas du tout pratique. Au final, la G01 est plus efficace et a une bien meilleure tenue.

Quatre des livrées présentaient des lignes fines de différentes couleurs, que j’ai pu obtenir en peignant l’une par dessus l’autre.

Renault R5 Maxi Turbo

Peugeot 205 Turbo 16 evo.2, la star française

Lancia 037

Audi Quattro A2

Porsche 911 RC

La Série B en action.

La collection au complet.

Voilà pour cette nouvelle série de peinture. J’avoue ne pas être fier de cette production. Ce fut un exercice très frustrant et stressant à exécuter et je n’avais pas le souvenir que cela avait été le cas trois ans plus tôt. L’âge diront certains ?

Mais le plaisir restera entier lors des parties. À bientôt.

Une DS et les autres

rallyman_box3dUne DS et les autres

Rallyman

Rallyman est un jeu de course simulant les spéciales de rallye. Avec ces beaux plateaux cartonnés, représentant asphalte, terre et neige, viennent quatre petits bolides en plastique.

Mais si on va directement sur la boutique du créateur du jeu, il y a aussi la possibilité d’utiliser l’une des 5 voitures à l’effigie des vraies voitures compétition, actuelles ou anciennes. Magnifiquement sculptées dans du métal, le résultat est saisissant de détails pour des figurines de moins de 20 millimètres de long.

Je me suis donc attelé à la tache de réussir un pari risqué : reproduire les schémas de couleur des vraies voitures de rallye en compétition durant la saison 2013-2014.

Les cinq voitures WRC sont une Citroën DS3, une Volkswagen Polo, une Ford Fiesta, une Mini Countryman et une Subaru Impreza. Pour cette dernière, il s’agit bien sûr du modèle de 2004.

Sans entrer dans les détails, la base fut un Skull White à la bombe puis des aplats et des lignages. Tout a été fait à la main bien sûr, mais sans loupe et sans pinceau quadruple-Zéro. Donc mes petits yeux fatigués, mes mains pataudes et quelques coups de pinceaux plus tard ont produit les résultats que vous voyez ci-dessous.

rallyman0

Les cinq drifters

Alors certes, cela peut paraître parfois pataud, voire grossier, mais je n’avais pas envie de m’éterniser dans des phases et « contre-phases » de retouches. De plus, j’avoue que certains ont la main plus légère et plus experte que moi, et de très bons résultats sont visible un peu partout. Pour les inscriptions, j’ai pratiqué des lignages hachurés ou des vaguelettes qui semblent satisfaisant en Table Top (qualité de peinture suffisante pour une immersion au jeu).

Je dois bien avouer que j’ai pris du plaisir à peindre sur des surfaces aussi petites, et à me « battre » pour correspondre au maximum aux vraies bolides de course.

Vous trouverez ci-dessous la galerie des petits monstres et vous pouvez poster un commentaire au bas de la page. A la prochaine.