Articles

Les âmes perdues de Terra

Les âmes perdues de Terra

Relic

Talisman, un jeu de plateau né dans les années 80′, basé sur l’univers de fantaisie héroïque de Warhammer, de Games Workshop, est l’un de mes jeux préférés. Après une 4e édition commercialisée par Fantasy Flight Games de très bonne facture, quoi de plus normal que de s’intéresser à Relic, basé cette fois sur l’univers futuriste et fantastique de Warhammer 40 000, utilisant la mécanique de Talisman et toujours édité par FFG.

La boite de base est sortie en 2013 et regorge d’un matériel magnifique, notamment une planche de gestion avec curseur de l’Expérience. Ont suivi les extensions Némésis, qui permet de prendre le contrôle de personnages maléfiques, et Les Halls de Terra, qui offre une extension au plateau de base.

Le lot complet propose donc 15 héros et 5 némésis. Comme souvent ces derniers temps, les figurines ont été sous-couchés des années plus tôt et ce fut seulement en octobre 2018 que j’ai pris enfin le temps de m’atteler à la tâche.

Les héros et les némésis

Les pions des joueurs sont représentés par des bustes en plastique. Les héros sont en gris et les némésis en rouge. Pour soutenir ces bustes et surtout pour définir la figurine de chaque joueur, il faut adjoindre une base colorée. Et rapidement ces bases en plastique me dérangent. Premièrement parce que forcément le sommet des bases et l’orifice des bustes, servant à recevoir ces bases, vont s’user à force de manipulation. Et puis avec des bustes bien sculptés, les bases font un peu triste mine à côté.

Dès lors la décision est prise de remplacer ces bases par d’autres plus travaillées, ou en tout cas plus belles à voir, et d’opter pour une fixation définitive. Je réussit à récupérer des pions d’un jeu d’échec en bois.

Les bustes, les bases d’origine et les pions en bois.

Commençons par les bustes en plastique. Après un ébarbage, chaque figurine reçoit une sous-couche de noir, selon sa dominance à venir. Plus le cycle habituelle d’aplats, de brossages à secs et de lignages suit son cours, en respectant au maximum la charte graphique de la fiche du personnage dédiée. Bien sûr le choix des couleurs se fait selon les pots Citadel en ma possession mais rien d’impossible à respecter.

Passons aux nouvelles bases. Chaque pion en bois a été amputés de la partie supérieure. Après un ponçage pour niveler le sommet, j’ai percé le pion et le buste, inséré une tige en bois et fixé l’ensemble avec de la Green Stuff liquide dans les creux et de colle forte sur les bords du buste.

Vous pouvez voir le résultat avec les images ci-dessous.

 

Les Héros :

Les Némésis :

Pour finir, voici l’écrin en carton plume et feuille de mousse pour ranger les différents bustes. Le tout est placé dans la boîte de l’extension Némésis.

 

N’hésitez pas à commenter, à partager sur les réseaux sociaux et à « liker ».

Au plaisir de vous revoir pour le prochain post.